SSSS.Gridman

Yuta Hibiki se réveille amnésique chez une de ses camarades de classe. Alors qu’il commence à peine à redécouvrir sa vie d’avant, la ville est attaquée par un monstre géant. Lui-seul peut la sauver, en devenant le héros Gridman.

Titre Original : SSSS.Gridman
Titre Français : SSSS.Gridman
Auteur : HASEGAWA Keichi
Réalisateur : AMEMIYA Akira
Durée : 12 x 25 minutes
Année de Parution : 2018
Studio : Trigger

Quelqu’un ayant réussi à me vendre cette série, je viens de la terminer. Verdict : je vais vraiment finir par me demander si je suis blasé, si c’est juste l’animation moderne qui me pose problème, ou si j’ai simplement regardé les mauvais animes au mauvais moment. Parce que SSSS.Gridman, ce n’est pas aussi bien que cette série elle-même le voudrait.

Je n’avais pas forcément de grosses attentes, n’étant pas un fan de Trigger (je n’ai jamais réussi à finir Kill la Kill).
L’anime possède apparemment de l’ambition, comme le soulignent notamment la recherche dans le design des créatures et certaines séquences d’animation. Dommage que cela ne concerne pas le scénario. Ou du moins, je crois que ses auteurs sont satisfaits de leurs effets de manche, sauf que non seulement les révélations se voient venir, mais niveau écriture des dialogues et des personnages – même si je trouve que la relation entre le trio principal fonctionne – ce n’est pas bien brillant.

Cela s’améliore dans la seconde moitié – notamment car les auteurs se rappellent que la musique épique vaut mieux que la J-Pop pour accompagner les combats – mais attendre l’avant-dernier épisode pour se rendre compte que les combats contre les kaiju tuent des personnes autres que leurs amis… Sérieusement !? Les personnages clament qu’ils cherchent à protéger la population, alors qu’à aucun moment ils ne feront le moindre effort dans ce sens lors des affrontements.

La mise-en-scène est bourrée de reprises d’autres œuvres ; j’ai surtout remarqué celles à Neon Genesis Evangelion car cela reste l’anime que je connais le mieux, mais je ne doute pas qu’il y en ait beaucoup d’autres. Le problème, c’est que mis en parallèle d’un scénario plutôt vide – alors qu’il se croit intelligent – j’y vois surtout des références complètement creuses plus que des hommages. Cela ne raconte rien, et me pousse seulement à me remémorer d’autres titres qui, pour le coup, étaient quand même vachement meilleurs (il faudrait que je regarde Tekkaman Blade). La comparaison fait très mal à SSSS.Gridman, la série aurait mieux fait de s’abstenir.

Publicités
Cet article, publié dans Animes, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.