Tiger & Bunny

Sternbild City est la ville des Héros, des êtres humains dotés de pouvoirs, en compétition constante pour savoir qui deviendra le « King of Heroes », le meilleur combattant du crime.
Wild Tiger, vétéran connu pour son potentiel destructeur, va désormais devoir faire équipe avec Barnaby, la nouvelle recrue de la ligue.

Titre Original : Tiger & Bunny
Titre Français : Tiger & Bunny
Auteur : NISHIDA Masafumi
Réalisateur : SATÔ Keiichi
Durée : 25 x 25 minutes
Année de Parution : 2011
Studio : Sunrise

Je me souviens que la première raison pour laquelle cet anime a fait parler de lui, c’est à cause de l’implication de plusieurs marques – Pepsi, Amazon, Soft Bank, Animate, et bien d’autres – qui ont partiellement financé le projet en échange d’une visibilité accrue. Une telle politique ne me dérange absolument pas, bien au contraire : non seulement c’est une source de revenues pour les studios, mais en plus, leur présence permet de donner une assise réaliste à l’univers de la série. Après tout, notre monde est saturé de publicités.
L’idée du héros sponsorisé par de grandes marques, quant à elle, n’est pas nouvelle ; souvenez-vous par exemple du Capitaine Admirable, dans le film Mystery Men.
De toute façon, la moitié de ces marques n’ont pas d’implantation en Europe.

Voilà, ça c’est fait. Passons à la série elle-même.
Tiger & Bunny est à la base un projet qui fait plaisir. Bon, les NEXT – ces humains dotés de pouvoirs, dont certains ne servent strictement à rien – font un peu penser aux X-Men, mais rien de bien grave. Non, ce qui fait plaisir dans Tiger & Bunny, c’est que Sunrise nous a pondu un univers inédit, et une véritablement histoire de fond qui se développe tout au long des 25 épisodes (plus quelques films). A notre époque, une telle ambition est suffisamment rare pour que cet anime soit remarquable. En plus, il y a beaucoup d’action, une ambiance futuriste, des personnages qui ont tous leur individualité bien définie, bref Tiger & Bunny est bourré de bonnes intentions.

Sauf que si de bonnes intentions suffisaient à faire de bons animes, cela se saurait. Tiger & Bunny possède son lot de défauts, et ils sont nombreux. Déjà, l’animation n’est pas digne de Sunrise, trop souvent du niveau de The Answer Studio : le studio utilise énormément d’animation 3D, mais l’intégration est rarement réussie, et cela se sent d’autant plus que nous sommes censé suivre une série d’action. Le scénario est prévisible – en particulier tout ce qui concerne Wild Tiger dans la seconde moitié – et souffre de problèmes de narration, voire de facilités abusives ; nous apprenons régulièrement que tel ou tel événement du passé, normalement bien connu du spectateur, n’était pas tout-à-fait comme il nous avait été présenté jusque-là (ce dont les personnages étaient parfaitement au courant), ce qui tout-de-suite change pas mal de choses. Le côté « gentil perdant » de Wild Tiger peut devenir lassant, et il y a des longueurs.

Pourtant, il est très difficile de faire des reproches à Tiger & Bunny. Cet anime comporte énormément de bons moments, que ce soit dans les phases d’action – souvent bien réalisées, même si la technique ne suit pas forcément – ou dans les instants d’intimité des personnages, puisqu’ils possèdent presque tous un épisode qui s’appesantit sur eux et leur personnalité. Wild Tiger peut se montrer assez touchant dans sa relation avec sa fille, mais ils ont finalement tous des caractéristiques qui les rendent attachants.
Tiger & Bunny n’est pas le grand anime qu’il aurait pu être, mais il s’agit véritablement d’un titre sympathique. Le scénario et les personnages participent tour-à-tour à donner envie au spectateur d’aller jusqu’au bout de la série, et finalement, aucun de ses défauts n’est réellement rebutant. Il se laisse regarder sans déplaisir.

Publicités
Cet article, publié dans Animes, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Tiger & Bunny

  1. Ping : Yaoi Yuri Con : Dans la Peau d’un Fudanshi | Le Chapelier Fou

Les commentaires sont fermés.